Ce site peut placer un cookie sur votre ordinateur, le but étant d'améliorer votre expérience de navigation sur le site. Vous pouvez lire notre politique de confidentialité pour en savoir plus sur les cookies.

Philippe Plisson

Élevé sur les bords de la Loire entre Beauce et Sologne, Philip découvre La Trinité-sur-Mer à l’âge de 4 ans. Son père, Paul Plisson, lui transmettra sa première passion : la voile. Le besoin de mer ne le quittera plus ! La grand-mère paternelle de Philip lui permettra de découvrir sa deuxième passion à l’âge de 9 ans : la photo. Son boîtier Ultra-fex en main, et à bord de sa plate dans la rivière de La Trinité, il réalise ses premiers portraits de yachts.

Deux ans dans la Royale autour du monde, après avoir devancé l’appel par besoin de mer, et quelques années d'une expérience commerciale très enrichissante, Philip se lance en 1974 avec son épouse dans l'aventure photographique. Il avait décidé qu'il vivrait de la photo avant l'âge de 30 ans, et en quelques années, les clients vont se multiplier.

Dans les années 80, Philip découvre enfin qu’il peut vivre de ses 2 passions : photographier pour naviguer et naviguer pour photographier. Mais, comme on revient toujours à ses premières amours, en 1982, Philip se jette à l'eau en participant à la course transatlantique La Rochelle/La Nouvelle Orléans avec Guy Delage. La traversée est sportive à bord du Prao "Lestrasport". En 31 jours, Philip perd 14 kilos. À la grande surprise de tous, le couple Plisson-Delage mène la course en tête, mais se fait doubler dans le chenal d'arrivée en Louisiane par… Marc Pajot !

Entre 1982 et 1990, Philip multiplie les reportages dans le monde de la voile et de la presse spécialisée, depuis la Course au Large jusqu’à la Coupe de l'America, en passant les prises de vues publicitaires pour tous les grands chantiers de l'industrie nautique. C’est à Pâques 1988, qu’il ouvre sa première Galerie de 11 m2, à La Trinité.

Aujourd’hui, le groupe « Plisson La Trinité » est ancré à Crac’h et à la Trinité, et emploie une quarantaine de personnes, qui jour après jour créent et expédient à travers le monde près de 500 000 images par an…

vers le haut